Les Milleli

Le Jardin des Milleli se trouve un peu en dehors d’Ajaccio, c’est une des anciennes demeures de la famille Bonaparte, c’était en quelque sorte la résidence de vacances.

Le parc contient de nombreux oliviers qui pourraient nous raconter une partie de l’histoire de la Corse, il possède également un arboretum où poussent diverses essences et qu’il est toujours agréable d’aller visiter.

 

DSC02310

DSC02259

DSC02312

DSC02309

DSC02301

DSC02299

DSC02278

DSC02323

DSC02334

DSC02285

DSC02272

DSC02261

DSC02254

DSC02258

La Fête des Enfants et des Animaux

Les 14 et 15 décembre 2013 s’est tenue la première fête de l’enfant et des animaux. Elle a été parrainée par Diana Salicetti, cette manifestation a été organisée par : « Les sans colliers de Corse » la « Fondation Assistance aux Animaux » et le « refuge de Caldaniccia ». Une ambiance très sympathique, des stands dynamiques, des animations, pour tout le monde petits et grands, beaucoup étaient au rendez-vous avec leurs animaux.

 

P1140398

P1140394

P1140418

P1140414

P1140401

P1140393

P1140374

P1140381

 

 

 

 

 

http://youtu.be/Ek3_5Qvtwwg

 

 


 

 

 

Scontrii Paesani Sarrola Carcopino

les scontrii se sont tenues au mois de juin.

Une belle présentation d’animaux plus beaux les uns que les autres. Des artisans présentaient leurs produits tous plus bons et plus beaux les uns que les autres en passant par les fromages comme pas les magnifiques puzzles. L’équipe de Corsi Cani y était également présente.

Un bon moment passé là, à renouveler.

 

P1130240-bis

P1130227

P1130229

P1130282

P1130280

P1130277

P1130275

P1130249

P1130254

P1130262

P1130262

P1130273-bis

P1130284

P1130272

P1130244

P1130239

 

 

 

 

 

 

L’Alta Rocca

L’Alta Rocca forme un écrin formé de collines et montagnes. Si l’on sait découvrir on y trouvera le pont génois Spin’ a Cavallu non loin de Sainte Lucie de Tallano. Cette commune possède une carrière maintenant fermée dans laquelle on extrayait la diorite orbiculaire qui est une roche particulière à la Corse. Cette micro-région compte les massifs de l’Insudine et de Bavella dont les aiguilles très découpées prennent des formes allégoriques à la nuit tombante. Par beau temps, les nuages de vapeur qui affleurent au soleil couchant lui donnent un air étrange, dans la journée des sentiers permettent de rejoindre différents lieux permettant de les admirer comme le trou de la bombe.

Zonza est une petite commune aux superbes maisons de granit. Levie possède un musée à visiter.Le site de Cucuruzu mérite que l’on s’y arrête, il retrace un peu de la vie préhistorique.

P1100367

P1100400

P1100406

P1100396

P1100394

P1100414

P1100391

P1100384

P1100382

P1100381

P1100378

P1100373

P1100372

P1100370

 

 

 

 

 

 

 

La Parata

 

Depuis quatre ans le site de  la Parata classé comme site extraordinaire bénéficie d’un programme de réhabilitation.

Il fleurit de tubes en plastique bleu, certes, mais ces tubes contiennent des végétaux qui vont aider le maquis à se repeupler, déjà certains ont pris leurs quartiers d’aisance. Les chênes verts venus d’Italie n’ont pas pris pour la plupart est-ce parce que le site ne leur convient pas ? Toujours est-il que ce site magnifique est protégé de tout désir de constructions.

 

Les figuiers de barbarie, agaves et griffes de sorcières sont sous étroite surveillance, en effet ces végétaux introduits en Corse au 19 ème siècle ont tendance à empêcher les espèces nécessaires au bon maintient du maquis, (qui lui permet la préservation du site) de pousser. Les griffes de sorcières ne sont plus arrachées comme auparavant par grandes plaques car s’en suit une érosion des sols, on les enlève par petites plaques et l’on introduit à ces endroits d’autres plantes qui vont pouvoir petit à petit les repousser.

On trouve dans le maquis maritime des chênes liège, quelques rares buis. Ces arbres résistent à la chaleur et comme les températures hivernales ne descendent pas en dessous de 6° ils trouvent leur place à la Parata. Le genêt fleurit lorsqu’il pleut et va se trouver être en estive durant tout l’été, à l’automne il va faire de nouvelles feuilles lorsque l’humidité revient.

 

On trouve la ciste à feuilles de sauge, la ciste crétoise également, la ciste de Montpellier fait comme le genêt et se met en estive l’été. on trouve de la filaire,

 

de la salsepareille, la lentisque également.

 

L’immortelle permet de soigner les bleus en huile essentielle, c’est également un excellent anti-inflammatoire et un anti-rides.

La Corse est la seule île et région du monde bénéficiant d’une charte pour les huiles essentielles dont le genévrier nain qui pousse en montagne qui est protégé afin de ne pas créer un déséquilibre de la flore, en effet on venait de partout pour cueillir des plantes à huiles ce qui risquait à terme de déstabiliser l’équilibre minéral.

 

La journée de la Nature est un moment très agréable à partager et l’on peut apprendre bon nombre de choses lors de cette journée.

P1100103

P1100092

P1100080

P1100076

P1100051

P1100045

P1100040

P1100032

 

 

La Mer

La mer fascine les hommes depuis toujours.

 

La mer ce n’est pas que la plage les baignades, c’est aussi les ports, avec leur lot de bateaux de plaisance, de commerce, de pêche.

 

Un petit voyage dans le port d’Ajaccio ? Entre l’Amirauté et le vieux port ?

 

 

Allez en route pour la promenade.

 

 

 

 

P1140550

P1140549

P1140554

P1140547

DSC01075

DSC01374

DSC01380

DSC01376

DSC01371

DSC01071

DSC01058

DSC01056

2013-05-23 17.08.47

2013-05-23 17.07.34

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’hiver et ses frimas

 

L’hiver est là avec ses beaux jours et ses frimas. Gouttes d’eau qui se transforment en palais de glace, traces d’animaux dans la neige vierge de tous pas ………………….

 

Les arbres se parent de beaux atours.

DSC00182

DSC00167

DSC00165

DSC00134

DSC00121

DSC00105

DSC00100

DSC00094

Si l’on sait écouter dans le silence alourdi par la pesanteur de la neige, on peut entendre le doux clapotis de ruisselets qui arrivent encore à égrainer leur chanson mélodieuse, on perçoit les chants des oiseaux.

Puis il devient temps de rentrer se mettre au chaud.

 

 

Tortue d’Ermann et Cistude

La tortue d’Hermann est présente sur une partie du pourtour méditerranéen dont la Corse. Elle vit principalement dans le maquis.  La femelle est plus grande que le mâle, sa queue est plus courte et son plastron est plat. Elle pond environ 6 œufs par ponte.

La cistude quant à elle pond aux alentours de 10 œufs.Elle a une zone de répartition assez large allant du Maghreb en passant par la Corse. Cette tortue assez commune en Corse se rencontre dans les étangs, les rivières et les marécages.

La tortue d’Hermann a de nombreux prédateurs, hérisson, blaireau, belette, surmulot, renard, corneille, mouettes, geais, serpents. La cistude a en plus le héron ainsi que tous les échassiers en général, tout comme parfois ses propres congénères adultes.

En Corse la faible densité d’occupation des sols humaine, permet aux tortues de se reproduire plus facilement. Cependant les foyers d’incendie les déciment dans certaines micro-régions.