L’Alta Rocca

L’Alta Rocca forme un écrin formé de collines et montagnes. Si l’on sait découvrir on y trouvera le pont génois Spin’ a Cavallu non loin de Sainte Lucie de Tallano. Cette commune possède une carrière maintenant fermée dans laquelle on extrayait la diorite orbiculaire qui est une roche particulière à la Corse. Cette micro-région compte les massifs de l’Insudine et de Bavella dont les aiguilles très découpées prennent des formes allégoriques à la nuit tombante. Par beau temps, les nuages de vapeur qui affleurent au soleil couchant lui donnent un air étrange, dans la journée des sentiers permettent de rejoindre différents lieux permettant de les admirer comme le trou de la bombe.

Zonza est une petite commune aux superbes maisons de granit. Levie possède un musée à visiter.Le site de Cucuruzu mérite que l’on s’y arrête, il retrace un peu de la vie préhistorique.

P1100367

P1100400

P1100406

P1100396

P1100394

P1100414

P1100391

P1100384

P1100382

P1100381

P1100378

P1100373

P1100372

P1100370

 

 

 

 

 

 

 

La Parata

 

Depuis quatre ans le site de  la Parata classé comme site extraordinaire bénéficie d’un programme de réhabilitation.

Il fleurit de tubes en plastique bleu, certes, mais ces tubes contiennent des végétaux qui vont aider le maquis à se repeupler, déjà certains ont pris leurs quartiers d’aisance. Les chênes verts venus d’Italie n’ont pas pris pour la plupart est-ce parce que le site ne leur convient pas ? Toujours est-il que ce site magnifique est protégé de tout désir de constructions.

 

Les figuiers de barbarie, agaves et griffes de sorcières sont sous étroite surveillance, en effet ces végétaux introduits en Corse au 19 ème siècle ont tendance à empêcher les espèces nécessaires au bon maintient du maquis, (qui lui permet la préservation du site) de pousser. Les griffes de sorcières ne sont plus arrachées comme auparavant par grandes plaques car s’en suit une érosion des sols, on les enlève par petites plaques et l’on introduit à ces endroits d’autres plantes qui vont pouvoir petit à petit les repousser.

On trouve dans le maquis maritime des chênes liège, quelques rares buis. Ces arbres résistent à la chaleur et comme les températures hivernales ne descendent pas en dessous de 6° ils trouvent leur place à la Parata. Le genêt fleurit lorsqu’il pleut et va se trouver être en estive durant tout l’été, à l’automne il va faire de nouvelles feuilles lorsque l’humidité revient.

 

On trouve la ciste à feuilles de sauge, la ciste crétoise également, la ciste de Montpellier fait comme le genêt et se met en estive l’été. on trouve de la filaire,

 

de la salsepareille, la lentisque également.

 

L’immortelle permet de soigner les bleus en huile essentielle, c’est également un excellent anti-inflammatoire et un anti-rides.

La Corse est la seule île et région du monde bénéficiant d’une charte pour les huiles essentielles dont le genévrier nain qui pousse en montagne qui est protégé afin de ne pas créer un déséquilibre de la flore, en effet on venait de partout pour cueillir des plantes à huiles ce qui risquait à terme de déstabiliser l’équilibre minéral.

 

La journée de la Nature est un moment très agréable à partager et l’on peut apprendre bon nombre de choses lors de cette journée.

P1100103

P1100092

P1100080

P1100076

P1100051

P1100045

P1100040

P1100032

 

 

L’hiver et ses frimas

 

L’hiver est là avec ses beaux jours et ses frimas. Gouttes d’eau qui se transforment en palais de glace, traces d’animaux dans la neige vierge de tous pas ………………….

 

Les arbres se parent de beaux atours.

DSC00182

DSC00167

DSC00165

DSC00134

DSC00121

DSC00105

DSC00100

DSC00094

Si l’on sait écouter dans le silence alourdi par la pesanteur de la neige, on peut entendre le doux clapotis de ruisselets qui arrivent encore à égrainer leur chanson mélodieuse, on perçoit les chants des oiseaux.

Puis il devient temps de rentrer se mettre au chaud.

 

 

Cascade des Anglais

Calanques de Piana

Les calanques de Piana sont un site où l’on se prend à rêver, l’imaginaire y a ses droits. Cette toute petite enclave entre Porto et Piana, est d’une beauté saisissante. La pluie, le vent,la mer ont façonné cette oeuvre de la nature. Leurs teintes ocrées baignées par le soleil offrent un tableau superbe.

Parc National Régional de Corse

Le Parc naturel régional de Corse, créé en 1972, recouvre aujourd’hui plus du tiers de l’île avec une superficie de 350 510 hectares. Il regroupe 145 communes sur les départements de Haute Corse et Corse du Sud. Il englobe le golfe de Porto et la réserve naturelle de Scandola, façade maritime classée sur la liste des sites naturels du patrimoine mondial de l’UNESCO, ainsi que les plus hauts massifs: la « grande Barrière » s’étale du Monte Cintu au nord-ouest jusqu’aux aiguilles de Bavella au sud-est.

Président : Jean Luc CHIAPPINI

Coordinateur général des services : Christian Cesari

Adresse : 2 rue Major Lambroschini BP 417 20184 Ajaccio CEDEX 1

Tel 04 95 51 79 10

Fax 04 95 21 88 17

Mail infos@parc-naturel-corse.com