Criou Un Briard Merveilleux

Noël 1987-22 Juillet 2001

 Nous nous sommes connus quand tu avais deux mois.
Du fond de ta nichée, tu as couru vers moi
Poussé par ton instinct, je serai bien ton maître !
Et c’est aussi pour moi qu’un grand amour va naître.
Mon cœur était ouvert tout prêt à t’accueillir,
Un grand bonheur pour deux qu’il nous fallait cueillir.

Ainsi, chacun tirant sur son bout de laisse
Nous avons cheminé, calmement mais sans cesse,
Le chemin parcouru recouvre bien des ans
Que l’on ne veut compter pour échapper au temps.

Comme tu vas en avant, j’apprécie ton allure
Mais je vois à la fois ce qu’a fait la nature
Et quand devant moi tu fais quelques pas moins gracieux
Je sais que tu as mal, je le lis dans tes yeux.
Je te revois toujours courser les hirondelles
Mais n’imagine pas ton départ avec elles.

J’ose à peine repenser, quand tu nous à quittés,
A quel point de douleur mon cœur a éclaté.
Il en sera fini de la joyeuse fête
Et pour poser ma main je n’aurai plus ta tête.
Ne plus te sentir là tout contre moi
Me plongeât au plus profond désarroi.

Auteur : Un Ami
Criou qui était un chien extraordinaire.
Criou est le nom d’une montagne en Hte Savoie.

 

U Cursinu